jeudi 5 juillet 2007

001 Comment prouver qu'un blog est à caractère pédophile ?

...Ou comment démontrer à quoi servira la loi LOPPSI2 : à saisir des ordinateurs pour museler les "pédophiles". Il suffit de "pédophilier" le code source du blog à purifier.

Tous les statisticiens vous confirmeront que le nombre de sites pédophiles est rigoureusement égal au nombre de sites à éliminer par un gouvernement démocratique, même celui des Droits de l'Homme, à condition que ce gouvernement soit sincèrement soucieux de tout ce qui dérange, pédophilement ou politiquement.

Je crois que j'ai eu l'honneur d'expérimenter l'une des premières tentatives gouvernementales de déshonorer un blog pour le fermer.

En toute confidentialité, je vous laisse feuilleter les statistiques mensuelles de mon premier blog (http://patricehenin.blogspirit.com), ce 9 juillet 2007 :

De Who dares wins (qui ose gagne)


De Who dares wins (qui ose gagne)


De Who dares wins (qui ose gagne)


De Who dares wins (qui ose gagne)


De Who dares wins (qui ose gagne)

Bien, surprenant. Effectivement, en tapant ces phrases obscènes dans un moteur de recherche, mon site apparaîssait en 4ème postion dans les résultats de recherche.
Juste après des sites débectants. De quoi vous donner envie d'arracher la prise de l'ordinateur.
Et de vous gratter la tête.
Chacun des mots de ces 2 phrases obscènes existe, éparpillés de façon isolée dans des notes différentes parues au cours des années.

Depuis cet été (2007), je ne peux plus consulter les statistiques des mois précedents.
C'est nouveau. Mais j'avais scanné ces pages après les avoir imprimé.

Dans ma note "Lettre à M. le président de la République", on trouvera l'explication donnée par Blogspirit.com.

La voici :
-------------------
"From: Philippe PINAULT [philippe@blogspirit.fr]
Sent: dimanche 8 juillet 2007 12:46
To: patrice.henin@free.fr
Subject: RE: [blogger]BlogSpirit Contact form

Bonjour,
Voici la raison : votre blog apparaît en 4eme position mais sur un mix de mot clef et non sur l’expression exacte.
Nous ne sommes malheureusement pour rien dans l’algorithme de recherche de Google et nous ne pouvons rien faire à notre niveau.
Sinon, il vous faut supprimer la note qui a rendu possible ce résultat sur cette expression.
Cordialement".
--------------------

Alors c'est Google !
Il auraient des algorithmes tellement géniaux, qu'ils sont capables de vous fabriquer, non pas un ou deux mots clefs, mais toute une phrase, avec les mots dans l'ordre !
Phrase en 2ème position des mots clefs utilisés pour trouver mon site, dans Google !
Un autre phrase à caractère pédophile en 5ème position ! Pour ceux qui n'auraient pas compris.

Des phrases constituées de mots isolés "mon", "père", "mon", "neveu", "suçé", répartis de façon éparses, ici et là, dans des notes du blog, écrites à des mois d'intervalles !

Ceci pour saisir mon ordinateur, "à fins d'investigations", pour me le rendre un an plus tard, en bredouillant d'excuses : "on s'est trompé, c'est pas du pédo, mais du Ségo, sinon "pourquoi tant de haine", comme disait l'autre, dans un de ses discours de campagne, pourquoi tant de coïncidences ?

Non, je suis parano, c'est de la faute à l'algorythme.
Blogspirit me conseille d'effacer ma note, pour résoudre le problème. Ben voyons !
Et, par principe de précaution, je dois effacer les autres, aussi ?
Ou ne jamais écrire avec des mots comme "je", "mon", "de"...

Dernière minute.
En recopiant cet article (daté du 19 novembre 2007) dans ce nouveau blog, j'apprends aujourd'hui 5 juin 2008 que les méchants veulent mettre en place le logiciel LOPPSI 2, pour autoriser la police à introduire des chevaux de Troie dans les sites présumés pédophiles ou terroristes. Ces virus espionnent tout ce que vous tapez au clavier, ou enregistrent tous les sites Internet que vous visitez. (1)



Personne n'y verra rien à redire, normal, non ?
Mais s'il est possible d'introduire dans le code source d'un blog des phrases-clés, je vous demande d'arrêter d'être niais, pour ne pas dire autre chose.
Notre gouvernement est dirigé par des gens peu recommandables.

J'assume mes propos, ou plutôt, je vous invite à imprimer cette page, et si vous êtes député, policier ou élu par le peuple épris de liberté et probité, réagissez en citoyen de notre République.
Ça urge !

J'ai déposé un dossier à la CNIL, pour qu'ils réagissent, question liberté et informatique. Ils m'ont expliqué que ce genre de liberté en informatique n'est pas du ressort de la loi de 1978.
À l'époque, le simple fait d'avoir ses coordonnées dans un fichier faisait crier d'horreur !
Aujourd'hui, découvrir des phrases obscènes qui conduisent directement vers votre site bien-aimé, eh bien, il y a des lois pour cela.
C'est chouette, l'Internet.
On y fait vraiment ce que l'on veut.
Mais en comparant le nombre de pédophiles en France, à celui des policiers, la prudence s'impose.

C'est marrant, un pays des Droits de l'Homme. Ca fait venir des touristes, au moins.

Liens : (1) http://www.zataz.com/news/15972/Le-projet-de-loi-d-orientation-et-de-programmation-pour-la-s%C3%A9curit%C3%A9-int%C3%A9rieure-va-autoriser-l-espionnage-%C3%A9lectronique-lors-d-une-enqu%C3%AAte-polici%C3%A8re.html